Utilizamos cookies para mejorar el servicio y los contenidos que ofrecemos a nuestros usuarios mediante la recogida de datos meramente estadísticos y anónimos. Si continúa navegando consideramos que acepta la instalación de las mismas. En caso de no aceptar, es posible que algunos servicios de la página no se muestren correctamente o queden inhabilitados.
Aceptar Más información

Patrimoine monumental

La province de Séville conserve un magnifique héritage des anciennes civilisations et cultures qui, séduites par ses richesses et sa beauté, laissèrent des traces de leur passage et écrivirent son histoire. La coexistence d'époques et d’empires, ainsi que le métissage de styles, font de son riche patrimoine un trésor monumental et artistique. Sites préhistoriques, villes romaines, forteresses arabes, châteaux médiévaux, monastères, mosquées, églises..., composent un héritage réparti dans les villages de la province, pour le plaisir du visiteur.

 

2 jours. Osuna et Marchena

 

Si vous avez la chance de disposer de plusieurs jours pour profiter de cette grande diversité de monuments, n’hésitez pas à visiter Osuna et Marchena.

Nous vous conseillons de profiter de l’après-midi pour vous rendre à Osuna, à seulement 36 km de Écija, où vous aurez même le temps de chercher un hébergement ou de vous promener dans cette localité. La rubrique Où dormir vous propose d’anciens palais transformés en hôtels confortables et de charmantes demeures seigneuriales.

Osuna se trouve dans une zone géographique privilégiée de l’Andalousie : à seulement une heure de Séville, Cordoue et Malaga, et à environ une heure et demi de Grenade, Jaén, Jerez et Algéciras.

De son riche passé historique, Osuna conserve un important patrimoine monumental et artistique, dont une partie est exposée dans ses trois musées. Nous commencerons notre circuit par la visite de la Insigne Iglesia Colegial et du monastère de la Encarnación, tous deux des musées d’Art sacré, situés sur la place portant le même nom. Dans la Iglesia Colegial, ne ratez pas le célèbre Cristo de la Misericordia, sculpté par Juan de Mesa, ainsi que les magnifiques plinthes d’azulejos sévillans qui décorent le patio du monastère.

Pour terminer cette visite, allez faire un tour dans le musée archéologique Torre del Agua, qui accueille une exposition importante de vestiges archéologiques découverts dans les environs, tels que des reliefs ibériques, des amphores, des objets en verre romains ou une grande collection numismatique.

Vous pourrez ensuite consacrer le reste de la matinée à vous balader dans les rues et à trouver un endroit pour dejeuner. Consultez pour cela la rubrique Où manger. Si vous disposez de suffisamment de temps, vous avez également la possibilité de manger à Marchena, située à seulement 35 km. Ne quittez pas cette ville sans avoir goûté le délicieux "cocido" local (sorte de pot-au-feu), les épinards ou le gaspacho. Pour plus d’infos, consultez la rubrique Où manger.

Marchena est célèbre pour son extraordinaire ensemble de monuments (déclaré Ensemble d’intérêt historique et artistique), parmi lesquels, il convient de signaler l’église de San Juan Bautista et la Puerta de Sevilla.

Votre itinéraire commencera par la visite de la splendide église de San Juan Bautista, un héritage du règne des Rois Catholiques de style gothique mudéjar, où quelques éléments de la Renaissance sont déjà visibles. À l’intérieur de l’église, ne manquez surtout pas le Musée de Zurbarán, qui rassemble neuf œuvres de l’artiste : un Crucifié, l’Immaculée Conception, Pierre, Jacques, Jean l’Évangéliste, Jean Baptiste, Barthélemy, André et Paul. Les tableaux les plus intéressants sont l’Immaculée, du fait de l’exécution minutieuse des tissus représentés, et le Crucifié, qui se caractérise par le traitement de la lumière, même si toutes les toiles de style ténébriste, présentent une grande qualité.

La promenade se poursuivra tranquillement jusqu’à l’emblématique Plaza Ducal, l’ancienne place d’armes du château et, pendant des siècles, le coeur de la ville, de par sa proximité au palais et sa fonction d’Hôtel de ville. Les fêtes, les représentations et les corridas y avaient souvent lieu.

Près de la place, se trouve le couvent de la Purísima Concepción, où vous ne résisterez pas à la tentation de déguster ses délicieuses sucreries artisanales, tels que les fruits à la pâte d'amande, les borrachuelos (gâteaux arrosés d'alcool), la cocada (gâteau à base de noix de coco) ou la pâte de coings.

Après cette pause sucrée, vous reprendrez votre chemin en admirant les magnifiques demeures seigneuriales du coin, comme la Casa Palacio José Díez, la Casa Palacio Coullat Valero (également un musée), la Casa Maraver, la Casa Palacio Nicolás Díez... Puis, vous longerez les murailles datées du XIIe siècle, qui entourent la ville, en passant par la porte de Carmona, la porte du Tiro de Santa María et la porte de la Barbacana ou Portillo, qui permettent toutes d’accéder à l’Alcazar islamique, transformé par la suite en palais des Duques de Arcos. Cette zone est aujourd’hui connue comme la Ronda de la Alcazaba.

Enfin, pour terminer, ne manquez pas de visiter la splendide église de San Agustín, du XVIIIe siècle, qui illustre parfaitement la transition du baroque au néoclassicisme, au travers, entre autres, de ses magnifiques retables.

 

 

1 jour. Écija

 

Vidéos

Bookmark and Share
C/ Leonardo Da Vinci, 16 (Isla de la Cartuja), 41092 Sevilla | Tlf.: 954486800 | Desarrollado por INPRO | infoturismo@prodetur.es | Icono de conformidad con el nivel doble-A de las pautas de accesibilidad WAI
Avis légal | Politique de confidentialité | Politique de cookies