Romería

Culture

Art, sentiment et tradition

Haras Herederos de José María Escobar

903
4

À la fin de 1939, le couple formé par les époux Victoria Mac-Kinlay et José María Escobar rachète la quasi-totalité de l'élevage de taureaux de combat de Graciliano Pérez Tabernero à Salamanque. Il est alors transféré dans des propriétés louées dans la province de Madrid et au début de l'année 1940, José Escobar rachète 1 000 ha de la moitié sud du marais Isla Mínima. C'est en ce lieu qu'Escobar installe son élevage, dont les deux propriétés sont gérées par ses héritiers.

Le troupeau de taureaux de combat fut transféré de Madrid à Salteras en train. C'est la première fois dans l'histoire que ce mode de transport fut utilisé pour transférer un élevage de taureaux de combat. Là, les taureaux étaient attendus par un troupeau de bœufs, guidés par les contremaîtres des élevages d'Ángel Peralta, Concha y Sierra, Daniel de la Fuente, Pablo Romero et Moreno Santa María, pour les emmener à pied jusqu'au marais où cet élevage a déjà passé plus de 60 ans.

Puis des chevaux Chartreux virent compléter l'élevage. Après la mort de José María et de Victoria, ce sont leur fille et leurs petits-enfants qui vinrent à gérer l'exploitation - culture du riz, taureaux de combat et chevaux Chartreux - ainsi que la chasse et les activités touristiques, avec toute la passion et le soin que leurs parents leur ont inculqués.

Visiter l'élevage, assister à un tentadero (épreuve de sélection des taureaux reproducteurs), une capea (course de jeunes taureaux) ou à l'entraînement d'un torero, ou encore faire une promenade en bateau, participer à une chasse en milieu aquatique et assister à des spectacles équestres ou de flamenco sont quelques-unes des activités proposées par ce domaine Herederos de José María Escobar.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.