Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Brazo de la Torre. Marais d’Entremuros

914
1

Le Brazo de la Torre était l’un des trois grands effluents qui constituaient le fleuve Guadalquivir, après le colmatage du Lacus Ligustinus qui occupait l’ensemble de l’estuaire du fleuve pendant l’Empire romain. Cet effluent, également appelé Brazo del Noroeste, était accompagné de deux autres effluents principaux, celui de l’Est et du centre, ce dernier correspondant au seul cours actuel du fleuve, après que huit coupes successives aient transformé l’ancien cours, très ramifié et sinueux, en un court droit et plus petit. Le Brazo de la Torre fut isolé du Guadalquivir en 1816, par la coupe Fernandina, ne recevant dès lors que les eaux du Guadiamar.

Le fleuve Guadiamar, dernier effluent de la rive droite du Guadalquivir, ne débouche pas directement dedans, mais dans le Brazo de la Torre, à travers le canal de drainage du Guadiamar, dans une zone appelée Entremuros ou Entremuros del Guadiamar. Entremuros correspond à une bande de terre marécageuse, longue de 13 km et large de 1 km, située entre deux murs de terre construits dans les années 1950 pour détourner le fleuve Guadiamar, afin d’éviter les inondations et de permettre l’utilisation d’une grande surface desséchée pour l’agriculture.

En raison des transformations qu’il a subies, le Brazo de la Torre a été réduit à un lit de rivière profonde, très obstrué, mais qui a de l’eau toute l’année, ce qui en fait une zone humide très importante pour l’avifaune de Doñana, lorsque les conditions hydriques n’y sont pas favorables. La végétation du Brazo de la Torre et d’Entremuros est très variée. 

Les marais d’Entremuros appartiennent aux municipalités d’Isla Mayor et d’Aznalcázar, étant donné que la limite municipale qui les sépare s’étend dans le sens de la longueur au centre de cette zone. La zone du Brazo de la Torre qui traverse Entremuros appartient à l’Espace naturel Doñana, bien que la partie sud de l’effluent à Isla Mayor se trouve en dehors de la zone protégée. La zone du Brazo de la Torre correspondant à La Puebla del Río correspond à son extrémité finale, lorsqu’il retrouve le cours principal du Guadalquivir, et appartient au domaine de Veta la Palma. Cette zone finale du Brazo de la Torre est composée de grands méandres, appelés localement « vueltas », les plus grandes étant celles du Matochal et du Rodeo. Cet effluent est un lit de rivière peu profond et obstrué, et bien qu’il ait perdu une grande partie de son influence marémotrice, il est préservé dans les cinq derniers kilomètres, depuis la Vuelta del Matochal, dans la municipalité de La Puebla del Río, jusqu’à son union avec le Guadalquivir. 

Catégorie
Autres
Flore

On y trouve à la fois la végétation typique des marais de massettes et de roseaux dans le lit des rivières et dans les zones très fréquentées, et la végétation typique des marais aux sols salins dans les zones de plage et de rivage. 

Faune

Étant donné qu’il dispose d’eau toute l’année, l’intérêt ornithologique de cet espace est très élevé car il sert de lieu de repos, de nidification et d’hivernage pour les différentes espèces qui séjournent à Doñana. Parmi elles, on peut citer le héron pourpré et la talève sultane, qui atteint ici la plus grande population d’Europe.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.