Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Rivera del Huéznar

308
0

Le Rivera del Huéznar est une des trois grandes rivières de la Sierra Morena sévillane, avec le Viar et le Retortillo. Comme tous les affluents de la rive droite du Guadalquivir, fleuve dans lequel il se jette à Tocina, le Rivera del Huéznar est une rivière courte, sinueuse et avec un fort dénivelé.

Le long du cours de cette rivière pousse une forêt galerie très dnese qui conserve à certains endroits la diversité d’espèces qui caractérise ce type de végétation. Cette végétation de berge abrite de nombreuses espèces d’oiseaux qui se cachent et font leur nid dans les arbres qui bordent la rivière.

Parmi ces espèces on peut citer le martin-pêcheur, le cincle plongeur ou encore le rossignol. On y trouve également des petits mammifères comme les loutres qui ne vivent que dans des rivières aux rives protégées et dont l'eau est propre, des poissons comme la truite commune, la bogue, la cobitis paludica, le squalius alburnoides et des crustacés.
________________________________________

Le Rivera del Huéznar prend sa source à San Nicolas del Puerto et le Monument naturel Cascades du Huéznar se situe sur ce territoire communal.

La source du Rivera del Huéznar surgit au beau milieu du site connu sous le nom de El Venero ou Borbollón. L'eau, qui jaillit à flots à certains endroits, est riche en bicarbonate de calcium en raison de sa circulation souterraine dans des roches carbonatées. Près de la source on trouve les cascades du Huéznar. Dans cette zone, la rivière coule au milieu d’une dense forêt galerie en créant des bras morts à certains endroits et en franchissant des petits dénivelés ce qui crée des cascades de travertin ou de tuf en raison de la précipitation du carbonate de calcium contenu dans l’eau sur les roches ou les plantes. Les dépôts suivent la forme de la cascade, ce qui crée des toboggans et des rideaux de roche qui confèrent un aspect très caractéristique au paysage et grâce auxquels cette cascade a été déclarée monument naturel pour sa valeur géologique.
________________________________________

Quinze des soixante kilomètres du Rivera del Huéznar coulent dans Cazalla de la Sierra. La rivière traverse le Parc naturel du nord au sud, perpendiculairement aux formations géologiques composées d'ardoise, de granit, de calcaire et de quartzite.

Sur le territoire communal de Cazalla de la Sierra, la rivière reste très accessible ce qui explique que ses alentours aient traditionnellement très fréquentés par le public comme lieu de loisir et de randonnée.

L’accès est libre par la route A-455 de Cazalla de la Sierra à Constantina. On peut aussi y accéder à pied par le chemin de las Laderas.

Aménagements : Zones de loisirs Isla Margarita, Molino del Corcho et Castillejo. Chemins balisés Molino del Corcho et Las Laderas.
________________________________________

Le Rivera del Huéznar délimite la frontière entre Constantina et la commune de Cazalla de la Sierra. La colline Cabeza de Ajo, de 727 mètres de haut se trouve aux alentours de ce cours d’eau. On y trouve des zones de forêt et des prairies avec des chênes-lièges et quelques chênes verts et châtaigniers. 
La voie verte de la Sierra Morena sévillane pénètre dans Constantina et avance parallèlement à la rivière. Cette voie verte a été aménagée sur une ancienne voie ferrée minière qui allait de Cerro del Hierro à la gare de Cazalla-Constantina.
________________________________________

La Rivera del Huéznar pénètre dans El Pedroso au nord-ouest et traverse la partie est du territoire communal du nord au sud jusqu’à la zone où la rivière est régulée par le barrage du même nom, d’où elle ressort en traçant la frontière entre El Pedroso et Constantina. Avant le barrage, la rivière coule dans le Parc naturel Sierra Norte, bordée à certains endroits par la forêt galerie qui a largement été remplacé par des forêts de lauriers roses et de flueggea tinctoria.

À quelques kilomètres du centre urbain, au croisement entre le Rivera del Huéznar et l’affluent de San Pedro, se trouve la Fábrica de El Pedroso, dite la Fábrica de Hierro, témoignage du passé minier de cette commune. Il s’agit des restes d’un grand centre industriel où il y avait des installations sidérurgiques, des ateliers, une centrale hydraulique et des logements pour les travailleurs, qui resta en activité jusqu’en 1895.

L’accès est libre. Par l’A-452 direction Constantina ou par l’A-432 direction Cazalla.

Catégorie
Autres

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.