Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Casa de las Columnas

687
1

La Casa de las Columnas (maison des colonnes) se trouve dans le centre du quartier de Triana, plus précisément dans la rue Pureza, en face de l'abside de l'église paroissiale de Santa Ana, près de la place Altozano, du château de San Jorge et du couvent Nuestra Señora de la Salud, du couvent de San Jacinto et celui de Nuestra Señora de los Remedios.

Il occupe l'espace sur lequel devait vraisemblablement se dresser la chapelle aujourd'hui disparue de la Virgen del Buen Aire ; cette affirmation peut être étayée par le fait que le prêtre Fernando Narbona, lorsqu'il fit construire cette maison vers 1780, a placé une croix en bois dans le jardin à l'endroit qu'occupait le tabernacle.

Après le désamortissement (processus historico-économique entamé en Espagne à la fin du XVIIIe siècle consistant à mettre aux enchères et redistribuer les biens appartenant à l'Église et à la noblesse), la maison a été acquise avec d'autres édifices de la rue Betis par le Cubain Rafael González Abreu, promoteur de la création de l'Institut hispanique cubain d'histoire américaine. L'édifice est devenu maison d'habitation avant d'être déclaré en état de « ruine totale » et inhabitable en 1973. En 1984, la mairie a racheté les vestiges à l'Institut hispanique cubain d'histoire américaine pour douze millions de pesetas, et en mars 1987, les travaux de réhabilitation du bâtiment ont débuté, pour être achevés à l'été 1989. Actuellement, le bâtiment fait office de centre civique de la mairie de Séville et abrite plusieurs bureaux municipaux ainsi qu'une bibliothèque publique.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.