Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église paroissiale royale de Santa María Magdalena

369
0

L'ancien temple paroissial de Santa María Magdalena a vraisemblablement été construit sur une ancienne mosquée. À l'époque du roi Pierre Ier, et à la suite du violent tremblement de terre de 1355, cette église fut reconstruite sur le modèle de style gothique-mudéjar d'autres églises de la ville. 

C'est en 1692 que Leonardo de Figueroa commence la construction du temple actuel, qui a été consacré le 22 octobre 1724, créant l'une des églises baroques les plus impressionnantes de la ville, caractérisée par une polychrome réussie, l'exubérance des ornements en plâtre et l'utilisation de la brique et de la faïence (azulejo).
 
Lors de l'invasion napoléonienne, la ville a été transformée, ses rues ont été élargies et de nouvelles places créées, souvent au détriment des couvents et des églises. Ainsi, en 1811, l'ancien temple a été démoli pour créer l'actuelle Plaza de La Magdalena (place de la Madeleine), et transféré à l'église du couvent de San Pablo el Real, avant de revenir à son ancien emplacement en 1817. Après avoir été démolie en 1842, l'église paroissiale est définitivement installée à son emplacement actuel. Ce temple a accueilli entre ses murs le premier siège de l'Inquisition et une plaque sur sa façade rappelle que Fray Bartolomé de las Casas y fut consacré évêque du Chiapas en 1544.

Le patrimoine artistique qu'il renferme impressionne par sa richesse et sa valeur esthétique. Sa série de tableaux spectaculaires est l'œuvre de Lucas Valdés et Clemente de Torres. Le retable principal est le deuxième plus grand retable de Séville, après celui de la cathédrale. Les autres retables latéraux accueillent des sculptures de Roque de Balduque (Vierge del Amparo), Juan Bautista Vázquez le Vieux (Vierge des Fièvres), Jerónimo Hernández (Christ ressuscité et Enfant Jésus), Gaspar del Águila (Nazaréen des Fatigues), Juan Martínez Montañés (Saint Joseph et l'Enfant) ou encore Juan de Mesa (Assomption), entre autres. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.