Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église paroissiale Santa María Magdalena

287
2

L’ancienne paroisse mudéjare fut détruite par le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 ; il n’en restait que la sacristie baroque et la tour. En 1776, l’église néoclassique actuelle fut construite à sa place, sous la direction de l’architecte Lucas Cintora.

Ce bâtiment de style néoclassique est formé par trois vaisseaux, un transept et un chœur situé derrière le presbytère. Il est considéré comme l’ouvrage le plus grand et le plus homogène de ce style conservé dans la province de Séville. La tour comprend trois corps et un chapiteau pyramidal, les deux premiers étant quadrangulaires et le dernier octogonal. Dans le presbytère, derrière une colonne de marbre, se trouve la grande sculpture en bois polychrome de saint Marie-Madeleine, réalisée en 1800 par Antonio Marzal.

Suivant le modèle français, le chœur est situé derrière le maître-autel. Les stalles du chœur, datées de 1769, furent adaptées au fond du presbytère et sont attribuées à José Victorino Casaus. Ce même maître sculpteur confectionna le cadre de l’orgue que Francisco Pérez de Valladolid construisit vers 1769. La sacristie est un bâtiment indépendant réalisé par Ambrosio de Figueroa en 1763. Elle fut partiellement remodelée lors de la construction de la nouvelle église.

Il y a plusieurs autels de style néoclassique dans les nefs latérales avec des images sculptées par Pineda Calderón et plusieurs peintures du XVIIe et XVIIIe siècles. L'orfèvrerie est remarquable, avec des œuvres de Francisco de Alfaro.    

A noter les importantes archives paroissiales, qui contiennent certains livres remontant à 1528.
 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.