Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Ermitage de Nuestra Señora de la Soledad

95
0

L’ermitage de Nuestra Señora de la Soledad se trouve au nord de la ville, à la sortie du village en direction d’El Pedroso. Avant la construction de l’édifice actuel, il y avait un autre ermitage au même endroit sous le patronage de saint Sébastien où était déjà vénérée la sainte Vierge de la Solitude qui a fini par donner son nom à cet édifice en raison de la grande dévotion du village. Il est possible qu’un des murs de la sacristie de l’ancien ermitage ait été conservé. 

À la fin du XVIIIe siècle l’ancien temple a été agrandi. Le nouveau temple serait une des premières églises de style néoclassique bâties dans la province de Séville. Sa construction s’est achevée en 1792 mais il manquait encore les retables. En 1848, le cimetière a été déplacé à l'arrière du temple.

L’église est de style néoclassique et à plan en croix latine. Elle compte une seule nef spacieuse surmontée d’une belle coupole0en plâtre dont les pendentifs sont ornés de reliefs qui représentent les quatre évangélistes et de versets du Stabat Mater.  À l’intérieur, elle abrite un grand retable considéré comme la dernière niche baroque d’Andalousie qui présente déjà des éléments de style néoclassique. La niche est recouverte d’une voûte d'arêtes au centre de laquelle est située la représentation du Saint-Esprit sous forme de colombe. Dans ce retable est logée la Vierge de la Solitude, patronne de Cantillana. Un des éléments les plus précieux est le socle de la Vierge, un chef-d’œuvre de style néoclassique d’une hauteur considérable. Aux pieds de la Vierge, il y a une statue maniériste du saint Christ gisant réalisée en 1583 par Juan de Santamaría, comme l’indique le contrat d’exécution qui a été conservé.

Sur ce retable il y a également des images de sainte Rita et de saint Sébastien, patron de Cantillana. Par ailleurs, les deux retables situés à droite et à gauche du transept sur lesquels sont représentés saint Jean et la Madeleine sont aussi très intéressants.

Dans l’aile gauche du transept est vénéré le saint Christ de l’Agonie, une statue en pâte qui est considérée comme la plus ancienne image du Christ de Cantillana. Elle a été apporté du couvent de San Francisco dans son propre retable qui a été défait pendant les travaux de 1969-1973.

À l’occasion de la nomination de la Vierge de la Solitude comme maire majeure perpétuelle de Cantillana, on a installé sur la porte du sanctuaire deux panneaux en céramique de chaque côté sur lesquels sont décrits les titres concédés à la Vierge. Aux pieds du temple, du côté gauche, il y a la maison de la gardienne du sanctuaire.

Cet ermitage a été respecté pendant la guerre et aucune partie n’en a été retirée pour le réaménagement de la paroisse. 

Horaires

Hiver:

De 9 h 00 à 13 h 00 et de 16 h 00 à 21 h 00.


Été:

De 9 h 00 à 13 h 00 et de 18 h 00 à 22 h 00.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.