Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Hôpital de Los Venerables Sacerdotes

242
0

L'hôpital de Los Venerables Sacerdotes (des vénérables prêtres) a été fondé il y a plus de trois siècles par le chanoine Justin de Neve pour accueillir et soigner les ecclésiastiques âgés et démunis. À la fin du XVIIe siècle, la maçonnerie de l'hôpital fut réalisée par les architectes Juan Domínguez et Leonardo de Figueroa, sur le terrain cédé par le duc de Veragua et grâce aux généreux dons de la noblesse, du clergé et des institutions sociales telles que les corporations et les confréries. 

À l'intérieur se trouve le célèbre Centre Velázquez, une institution pour la promotion du peintre sévillan Diego de Silva y Velázquez. D'autres auteurs célèbres du baroque sévillan l'accompagnent, comme Bartolomé Esteban Murillo, Juan Martínez Montañés et Pedro Roldán. 

Les différentes dépendances de l'hôpital de los Venerables s'organisent autour de ses patios. Le patio central rassemble les caractéristiques du patio sévillan traditionnel. Dominé par des tons calcaires et rougeâtres - mélange de chaux et d'adobe - et planté d'orangers, il accueille une fontaine très particulière en son centre.

Le terrain sur lequel est construit l'hôpital était auparavant occupé par le corral de comedias (théâtre permanent aménagé dans une cour intérieure) de Doña Elvira, parrainé par les comtes de Gelves pour le divertissement populaire aux XVIe et XVIIe siècles. De nos jours, il accueille des événements théâtraux et des spectacles musicaux.

L'église a été construite à la fin du XVIIe siècle, avec l'aide de peintres tels que Murillo et Valdés Leal et de sculpteurs de la stature de Pedro Roldán. On remarquera les fresques des voûtes et de la coupole. Elles ont été réalisées dans un genre pictural remarquable : le trompe-l'œil. De belles scènes ornent les murs de l'église, mêlant réalité et fiction. Elles ont été conçues par Juan de Valdés Leal, mais réalisées par son fils Lucas Valdés.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.