Cañada Rosal Fiesta de los Huevos Pintados

Séville te fais tomber amoureux

En 1731, un groupe de jeunes passaient leur temps à chanter le rosaire dans les rues « plus pour s’amuser puérilement que pour des raisons de dévotion ». D’autres personnes se joignirent à eux et c’est ainsi qu’ils créèrent la confrérie de los Servitas, qui est à l’origine de la construction de l’église de Nuestra Señora de los Dolores.

Le Couvent de la Concepción de Carmelitas Calzadas fut fondé en 1577 par Francisco Álvarez de Bohórquez et son épouse Catalina de Coria. Le premier office eut lieu l’année suivante, le couvent ayant été inauguré en 1580.

Bâtiment d'origine mudéjare. Construit au XVe siècle, il est de style mudéjar et possède une seule nef. Son intérieur est un bel exemple du style mudéjar populaire avec un toit en bois caractéristique qui contient une image de Saint Diego, l'œuvre de Castillo Lastrucci au XXe siècle. La façade des pieds correspond au premier quart du XVIe siècle.

Située dans le haut quartier de la ville, cette église a été construite et inaugurée en 1969. La façade comporte un porche d’accès avec un triple portique d’arcs en plein cintre. Au-dessus de l’arc central se trouve un panneau de céramique représentant le saint patron de l’église, saint Joseph, le Christ dans ses bras.

C’était à l'origine l'église du couvent des Mínimos de San Francisco de Paula, devenue aujourd'hui l'église paroissiale Nuestra Señora de la Victoria. 

Au début du quartier de Matarredonda, on peut voir une belle église à l'architecture typiquement andalouse, où l'on peut respirer toute la spiritualité des anciennes églises pour les pèlerins. 

L'église appartient à la paroisse de Marinaleda et est dédiée à la Vierge de la Paix, une vierge à laquelle on voue une grande dévotion dans la province de Séville, 

L'église paroissiale est un bâtiment de style mudéjar qui a été rénové à la fin du XVIIIe siècle et à nouveau au milieu du XXe siècle. Elle est située au centre de la localité, tout près du château. 

L'église doit son nom à la sainte patronne de la municipalité, Santa Marta.