Romerías

Séville te fais tomber amoureux

En 1731, un groupe de jeunes passaient leur temps à chanter le rosaire dans les rues « plus pour s’amuser puérilement que pour des raisons de dévotion ». D’autres personnes se joignirent à eux et c’est ainsi qu’ils créèrent la confrérie de los Servitas, qui est à l’origine de la construction de l’église de Nuestra Señora de los Dolores.

La fondation a été constituée par le peintre Amalio lui-même, le 3 février 1995 (huit jours avant sa mort), immatriculée sous le numéro A34-SE19, en établissant le siège au numéro sept de la Plaza de Doña Elvira à Séville, en plein cœur du quartier de Santa Cruz, où était situé l'atelier du peintre. 

Cette merveilleuse chapelle du Tiers-Ordre franciscain, adjacente à l'église de San Pedro de Alcántara, est située dans la rue Cervantes de Séville.

L'image du saint patron d'Osuna est vénérée dans cet ermitage, et emmenée en procession tous les 12 janvier. L'église a été construite au XVIIe siècle et rénovée au XVIIIe siècle. Son intérieur se compose d’une seule nef, couverte d'une voûte en berceau et d'une coupole sur pendentifs dans l'espace du transept.

Elle a été construite au XVIIIe siècle. Elle possède des icônes et des tableaux des XVIIIe et XVIIIe siècles. 

Église à plan en croix latine, nef à trois vaisseaux et trois travées, transept, presbyterium et chapelles collatérales. Les vaisseaux sont séparés par des arcs en plein cintre soutenus par des colonnes toscanes en pierre calcaire blanche.

Construite à la fin du XVIIIe siècle, cette église est dédiée à l’Immaculée Conception. Sur le plan ecclésiastique, elle dépend de la paroisse de la Purísima Concepción. En 1887, elle devint également un réservoir d’eau, utilisé comme bain jusqu’à la guerre civile espagnole et servant désormais de point d’approvisionnement pour les sources d’irrigation voisines.

Ce couvent de moniales fut fondé vers 1612 par un habitant de Guadalcanal exilé à Potosí (Amérique), qui destina 80 000 pesos d’argent pour sa construction.