Camona Vistas Parador

Séville te fais tomber amoureux

Le couvent San Leandro est situé dans le centre historique de la capitale sévillane, dans une zone de grande importance de la vieille ville. Il s'agit d'une construction de forme presque quadrangulaire, dotée de trois façades extérieures. L'accès au couvent se fait par une ouverture qui donne sur la place dite Plaza de San Ildefonso, et qui mène à une petite cour d'entrée (compás).

La construction de l'église du couvent de San Agustín, fondée par le quatrième comte d'Ureña, a commencé à la fin du XVIe siècle et s'est poursuivie au siècle suivant. Le retable principal, où est installée Notre-Dame de l’Espérance de Remesal, est l'œuvre de Jerónimo Balbás. À noter également la présence d'une Vierge enceinte.

Construite en 1541, Juan Téllez Girón a fondé le couvent franciscain du Corpus Christi, qui est encore largement conservé aujourd'hui.

C'est une église Renaissance (1556-1588) possédant également des éléments gothiques-mudéjars. Il appartenait à l'ancienne école jésuite de la Encarnación, fondée par Luis Cristobal Ponce de León (deuxième duc d'Arcos) et son épouse María de Toledo. Seuls l'église et le superbe cloître de l’école primitive ont été conservés.

On pense que les travaux de ce couvent ont dû commencer en 1618 et que sa construction a dû durer environ cinq ans. Il a été financé par ses fondateurs, Don Jerónimo de Valencia, son épouse Doña María de Liñán Cervantes et leur fille, qui ont pris l'habit de l'ordre.

À l'intérieur du couvent des Serviteurs de l'Évangile, il y a une chapelle avec un petit retable de grande valeur composé de quatre tableaux sur les côtés, datés vers 1600, et d'une toile centrale représentant le Calvaire, qui, avec la façade de l'autel, sont datés du XVIIIe siècle.

Il s’agit d’un élargissement qui a lieu à l’extrémité sud de la rue Victoria, générant un espace ouvert devant la façade principale du couvent de Ntra. Sra. de la Candelaria.