Cañada Rosal Fiesta de los Huevos Pintados

Séville te fais tomber amoureux

Il s'agit d'une église gothique-mudéjar similaire à de nombreux temples construits à l'intérieur de l'enceinte fortifiée de la ville au XIVe siècle, et elle fait partie des églises de ce type qui ont été le plus rénovées et agrandies au cours des siècles suivants, notamment entre le XVIe et le XIXe siècle.

Ce couvent a été fondé au milieu du XVIe siècle et occupé par différents ordres religieux. La communauté des Minimes de saint François de Paule l'a dirigé de 1726 à 1855, année de son exclaustration, et il a ensuite été confié à la congrégation de Notre-Dame des Douleurs et de Saint Philippe Neri. 

Le couvent de la Visitación de Santa Isabel (mères philipiennes) fut fondé à la fin du XVIe siècle et fut occupé par plusieurs congrégations religieuses. À l’origine, il s’agissait d’un béguinage qui s’unit à la congrégation des sœurs minimes qui prirent alors en charge le couvent.

Ce bâtiment, construit au XVIIe siècle, était le siège d'une institution caritative promue par Miguel de Mañara, un philanthrope qui préoccupait des plus démunis.

Le couvent de Santa Florentina est l'un des premiers fondés en Andalousie au sein de l'ordre des Dominicains. Le bâtiment d'origine peut être daté de la seconde moitié du XVIe siècle, tout comme sa fondation. Aujourd'hui, il est constitué d'une série de bâtiments de différentes dates, notamment des XVIIe et XVIIIe siècles.

Cette église, à laquelle on accède par une cour à portiques, a un plan rectangulaire à trois vaisseaux divisés en quatre sections et séparées par des piliers octogonaux moulurés sur lesquels reposent des arcs brisés. Le toit des vaisseaux est en bois, de forme trapézoïdale, avec une décoration mudéjare dans la partie centrale et des ornements en saillie dans les collatéraux. 

Le couvent de Las Teresas est situé dans l'ancien palais des comtes de Palma, un bâtiment mudéjar de grand intérêt, érigé aux XIVe et XVe siècles.