Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Ancienne caserne de cavalerie. Sa construction fut ordonnée par la mairie et les travaux débutèrent en 1577, sous le mandant de Philippe II, comme on peut le lire sur l’inscription qui figure sur le linteau de son sobre portail.

Le palais de Mañara est un hôtel particulier construit dans un style fondamentalement Renaissance. Dans ce palais et né le célèbre philanthrope Miguel de Mañara, promoteur et bienfaiteur de la confrérie et de l'hôpital de la Caridad (Charité).

C'est une église Renaissance (1556-1588) possédant également des éléments gothiques-mudéjars. Il appartenait à l'ancienne école jésuite de la Encarnación, fondée par Luis Cristobal Ponce de León (deuxième duc d'Arcos) et son épouse María de Toledo. Seuls l'église et le superbe cloître de l’école primitive ont été conservés.

Il s’agit d’un élargissement qui a lieu à l’extrémité sud de la rue Victoria, générant un espace ouvert devant la façade principale du couvent de Ntra. Sra. de la Candelaria.

Ce palais est surnommé la « Maison aux sept balcons ».

Situé sur la Plaza de Santiago, il possède une superbe porte Renaissance en pierre sculptée dotée d’un blason noble du XVIe siècle et surmontée d’un fronton triangulaire.

L'église paroissiale de Nuestra Señora de las Nieves (Notre-Dame-des-Neiges) est un temple très intéressant dont la construction remonte au début du XIVe siècle, avant d'être agrandie dans le troisième quart du XVIe siècle. L'ouvrage se distingue par sa tour-façade et son le magnifique grand retable gothique, datant de 1500 environ.

L'origine de l'Alcazar royal remonte à l'évolution de l'ancienne Hispalis romaine au haut Moyen Âge, lorsque la ville a été rebaptisée Ixbilia. Et plus concrètement au début du Xe siècle, à l'époque où le calife de Cordoue Abderrahmán III an-Násir ordonna, en 913, la construction d'une nouvelle enceinte gouvernementale, le Dar al-Imara, sur le flanc sud de la ville.