Camona Vistas Parador

Séville te fais tomber amoureux

Il s'agit d'une église gothique-mudéjar similaire à de nombreux temples construits à l'intérieur de l'enceinte fortifiée de la ville au XIVe siècle, et elle fait partie des églises de ce type qui ont été le plus rénovées et agrandies au cours des siècles suivants, notamment entre le XVIe et le XIXe siècle.

L'église de San Nicolás de Bari faisait partie des églises paroissiales fondées après la reconquête par Ferdinand III de Castille en 1248. Ce temple gothique-mudéjar à l'origine, a été reconstruit comme édifice baroque au XVIIIe siècle.

Cette merveilleuse chapelle du Tiers-Ordre franciscain, adjacente à l'église de San Pedro de Alcántara, est située dans la rue Cervantes de Séville.

La construction de l'église du couvent de San Agustín, fondée par le quatrième comte d'Ureña, a commencé à la fin du XVIe siècle et s'est poursuivie au siècle suivant. Le retable principal, où est installée Notre-Dame de l’Espérance de Remesal, est l'œuvre de Jerónimo Balbás. À noter également la présence d'une Vierge enceinte.

L'image du saint patron d'Osuna est vénérée dans cet ermitage, et emmenée en procession tous les 12 janvier. L'église a été construite au XVIIe siècle et rénovée au XVIIIe siècle. Son intérieur se compose d’une seule nef, couverte d'une voûte en berceau et d'une coupole sur pendentifs dans l'espace du transept.

Mieux connue sous le nom de Compagnie, car elle a été construite par les frères de la Compagnie de Jésus au XVIIIe siècle, plus précisément en 1627.

Dans cette église baroque d'une seule nef, on distingue sa façade avec les armoiries de Castille et Léon et l'image du Sacré-Cœur de Jésus.

Bâtiment construit aux alentours de 1734 en pierre, brique et maçonnerie, restauré beaucoup plus tard.