Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Rivière Corbones

603
1

La rivière Corbones est un affluent du fleuve Guadalquivir sur sa rive gauche, qui naît dans les montagnes de Blanquilla, Mollina et Los Borbollones, dans les provinces de Cadix et Malaga. La rivière a une longueur de 177 km et s'écoule presque totalement dans la province de Séville, en traversant les communes d'Algámitas, Villanueva de San Juan, El Saucejo, La Puebla de Cazalla, Osuna, Lantejuela, Marchena, Fuentes de Andalucía et Carmona, pour finalement se jeter dans le Guadalquivir à hauteur d'Alcolea del Río.

À la fin des années 1980, la Confédération hydrographique du Guadalquivir a construit un lac de retenue sur le cours de la rivière Corbones, à la hauteur de La Puebla de Cazalla.

Il s'agit du principal cours d'eau de la commune d'Algámitas, un affluent de la rive gauche du Guadalquivir. Dans cette commune, il reçoit les eaux du ruisseau Mujeres, qui marque la limite avec Pruna, et le ruisseau Membrillar, au nord du centre de la localité. À son passage dans la commune d'Algámitas, il se caractérise par une végétation typique de bords de rivière, qui rompt avec la monotonie du paysage agricole, et principalement composée de lauriers roses, de tamaris, de ronces et de peupliers blancs. Concernant la faune, on remarquera la présence d'une variété d'amphibiens tels que la grenouille de Pérez, le crapaud commun, le crapaud calamite, la rainette méridionale et la rainette verte, ainsi que certaines espèces de passereaux comme la rousserolle effarvatte, l'hypolaïs et la fauvette babillarde.

L'accès est libre, en empruntant la route SE-9223 en direction d'El Saucejo, puis en continuant jusqu'à l'A-406, jusqu'à la rivière Corbones.

À son passage dans la commune de Villanueva de San Juan, le Corbones se situe dans son cours supérieur, avec deux zones différentes : une au nord, à El Pinalejo, qui traverse des zones forestières et une végétation naturelle mieux préservée, et une autre au sud, plus plate et dans un environnement agricole. Le site du pont dénommé « Puente de los Seis Ojos » (le pont à six arches), proche de centre de la localité, est une zone de loisirs appréciée par les habitants, et l'endroit où se déroule un pèlerinage le dernier dimanche d'avril.

L'accès est libre, par la route A-406, km 2, en direction d'El Saucejo.

Équipement : aire de pique-nique avec des bancs et des tables sur le site du pont de « los Seis Ojos ».

Sur le territoire communal d'El Saucejo, la rivière se trouve dans son cours supérieur et traverse des zones très accidentées. La forte torrentialité, les pentes et la faible présence de végétation sur les rives, indiquent que le pouvoir d'érosion de la rivière dans son cours supérieur est maximum. Sur les rives, la végétation est limitée à la présence éparse de différents types de roseaux, de scirpe et de tamaris, bien qu'à son passage dans la commune d'El Saucejo, la rivière traverse des zones forestières et cultivées. 
Les rives du Corbones sont un lieu de loisirs traditionnel des habitants d'El Saucejo, qui fêtent en mai le pèlerinage de San José Obrero près de la rivière, dans le dénommé gué de Yeso.

Sur les rives de la rivière Corbones, lorsqu'elle traverse le sud-ouest du territoire communal d'El Saucejo, se trouve le site ibéro-romain de Los Baldíos, où une série de pièces de bronze faisant partie de la dénommée « Lex Irnitana » ont été découvertes en 1981. Cinq tables complètes et une fragmentée des dix tables qui composaient la « Lex municipii Flavii Irnitanii » ont été trouvées. Une autre découverte de grand intérêt a été faite en ce lieu, le sénatus-consulte de Cnaeus Calpurnius Piso (Pison père). Cet important document politico-idéologique pertinent, également gravé sur des tablettes de bronze, contient, entre autres textes, les résolutions du Sénat de Rome contre Cnaeus Calpurnius Piso, après qu'il fut jugé pour le meurtre de Germanicus. Ces deux découvertes se trouvent au musée archéologique de Séville.

L'accès le plus simple se fait par la route A-406 en direction d'Algámitas, qui passe au-dessus de la rivière. Pour se rendre dans la zone située plus au nord, et de plus grande valeur environnementale, le mieux est d'accéder par le village d'Osuna qui part de la localité de Villanueva de San Juan.

La rivière Corbones est le principal cours d'eau de La Puebla de Cazalla, et qui traverse tout le territoire communal dans le sens longitudinal en partant du sud-ouest, où se trouve le lac de retenue de La Puebla de Cazalla, et jusqu'au nord, d'où il part pour se diriger vers Marchena. À son passage sur le territoire communal de La Puebla de Cazalla, le cours de la rivière Cordones se caractérise par deux tronçons distincts, l'un qui va du lac au château de Luna et l'autre du château au centre de la localité, qui est la zone de basse plaine, la plus proche de la confluence avec le Guadalquivir. Dans le premier tronçon, le relief de l'environnement de la rivière présente des pentes raides, et la rivière s'écoule encaissée dans une vallée profonde, entourée de collines comme la colline d'El Castillo, et recevant les eaux de ses affluents, qui s'écoulent également encaissés. Parmi eux se trouvent la rivière Peña et les ruisseaux Aguilar et Morales, sur sa rive gauche, et les cours d'eau Niño Perdido, La Barca et El Infierno, sur la rive droite. Ce tronçon de la rivière Corbones se caractérise par des rives avec une végétation dense, formant des cordons le long des deux rives du fleuve, et d'autres sections où dominent les fourrés méditerranéens, et d'autres zones de fourrés et de forêts de pins à proximité du lac. Entre les zones forestières s'intercalent d'autres zones de cultures herbacées et d'oliveraies.

Sur le deuxième tronçon, entre le château et le centre urbain, le Corbones traverse une zone de campagne, au relief plutôt plat avec des terrains de plaine très propices à l'agriculture. La végétation naturelle est ici moins présente, bien qu'il existe des restes de végétation de rives de grand intérêt, car elle agit comme un corridor écologique pour la faune et comme un amortisseur des processus érosifs.

À son passage sur le territoire communal de La Puebla de Cazalla, tout le cours de la rivière Corbones est déclaré site d'intérêt communautaire et zone spéciale de conservation (SIC/ZSC), en raison de la présence dans ses eaux de squalius alburnoides, un poisson cyprinidé endémique de la péninsule ibérique qui est inclus dans l'Annexe II de la directive Habitat.

L'accès est libre. Depuis le centre de La Puebla de Cazalla, il est possible d'accéder à la rivière Corbones en différents points situés sur la route SE-8205 en direction de Pruna. Au km 2 de cette route, à gauche, il faut suivre le détour par la carrière qui traverse la rivière. Un autre accès est situé peu avant d'atteindre le km 9, avant de traverser la rivière, en empruntant un chemin de terre qui part à droite. Pour accéder au lac de retenue, il faut emprunter la route SE-452 et aller jusqu'au bout, là où commence le lac lui-même.

Équipements : sentier vert parallèle à la rive, dans la zone adjacente au parc du Corbones. Ce sentier est parallèle au lit de la rivière et rejoint le chemin de pacage de la Cañada Real de Cañete.

La rivière Corbones est le principal cours d'eau de la commune de Marchena. Cet affluent de la rive gauche du Guadalquivir traverse du sud au nord à travers la zone centrale du territoire communal, en provenance de La Puebla de Cazalla, avec un débit d'eau qui dépend du ruissellement de surface, ainsi que des apports des aquifères souterrains. Une partie du ruissellement de surface du territoire communal est drainée vers la rivière Corbones par les ruisseaux Salado del Término et Galapagar.

Lorsqu'elle traverse Marchena, la rivière, déjà dans son cours moyen-inférieur, présente un tracé sinueux, sur une plaine alluviale avec des terrasses et des méandres abandonnés, et traversant des zones agricoles et de campagne, dans lesquelles la rivière et le cordon de végétation qui l'accompagne prennent toute leur importance. De tout le territoire communal, c'est sur certains tronçons de la rivière Corbones que l'on trouve la végétation la mieux préservée. Du nord au sud de la rivière se trouvent les zones d'El Grullo, Vado Viejo, Vico, Montemolín, Cortijo del Río, Haza del Conde et La Vega de la Canasta, avec tronçons caractérisés par des galeries forestières peuplées de frênes, de peupliers blancs, de saules et quelques exemplaires d'eucalyptus, en plus d'espèces d'arbustes formant dans certains cas des enchevêtrements denses et fermés.

L'environnement de la rivière Corbones se caractérise par la présence d'une avifaune variée, associée à la fois à la végétation des rives et aux cultures environnantes, et qui utilise les rives boisées comme refuge. Il convient également de souligner la présence dans les eaux du Corbones du squalius alburnoides, un petit poisson cyprinidé endémique de la péninsule ibérique. L'importante présence de ce poisson a conduit à proposer le tronçon de rivière entre El Saucejo et Marchena comme Site d'intérêt communautaire (SIC).

La rivière Corbones a toujours été étroitement liée à la vie socio-culturelle et économique de cette région. À Marchena, les eaux de cette rivière sont parvenues jusqu'à sept moulins à farine. Aujourd'hui encore, vous pouvez découvrir les vestiges de l'un d'eux, près de la route de Marchena à La Puebla de Cazalla.

L'accès est libre. Depuis Marchena, vous pouvez accéder à la rivière Corbones par trois itinéraires différents.

Par la route SE-7200 en direction de Lantejuela. À 5 km du centre de la localité, après avoir traversé le pont sur la rivière, en prenant un chemin de terre à gauche qui rejoint la rivière Corbones. Par la route A-364 direction Écija, à 5 km du centre de la localité, à gauche après la rivière, emprunter le chemin de terre. Par la route A-380 en direction de La Puebla de Cazalla, à environ 7 km du centre de Marchena, en empruntant les chemins qui partent à gauche de la route.

Le Corbones est le principal cours d'eau de Carmona et son itinéraire à travers le territoire communal est entouré de cultures. Il reçoit la contribution de quelques cours d'eau qui naissent dans la Cornisa de los Alcores et dans les petites élévations qui apparaissent de part et d'autre de son cours. Sur le territoire communal de Carmona, la rivière Corbones s'écoule au début plus ou moins encaissée pour ensuite traverser une plaine continue, avec peu de pente. Bien que l'environnement de la rivière Corbones soit éminemment agricole, une végétation abondante perdure sur les rives du cours d'eau, avec la présence d'eucalyptus, d'ormes, de saules, de peupliers blancs et de frênes, ainsi que des ronces et des tamaris dans des zones non boisées.

Accès : de Carmona, on y accède par l'autoroute A-4. Par la sortie 500 de cette route, à quelques mètres, en direction de Fuentes de Andalucía, en prenant un chemin à droite qui rejoint la rivière. Un deuxième accès depuis Carmona consiste à prendre la route A-457 en direction de Lora del Río. Juste avant de traverser la rivière, il faut emprunter un chemin à gauche qui rejoint la rivière.

Avant de se jeter dans le Guadalquivir, dans la région d'Alcolea del Río. Concernant le point exact où le Corbones rejoint le Guadalquivir, il existe une certaine imprécision, en raison du changement que subit son tracé lors de son passage par la localité. Sur le tronçon du Guadalquivir, de son entrée dans la province de Séville jusqu'à son arrivée à la capitale, de nombreux changements affectant les tracés historiques du cours d'eau sont bien documentés, en raison de l'évolution de ses méandres. Dans le cas d'Alcolea del Río, le Corbones rejoignait le Guadalquivir dans un large méandre situé au sud de la commune. Le tracé actuel du Guadalquivir a été rectifié, et le lit de l'ancien méandre, à partir du point de confluence avec la rivière Corbones, est désormais occupé par les eaux de la rivière Corbones, de sorte que l'endroit où se jette cette dernière peut être considéré comme le point de jonction entre le lit actuel et l'ancien lit du Guadalquivir. Dans cette zone, face au centre urbain d'Alcolea del Río, les rives du Corbones (ancien lit du Guadalquivir) présentent une végétation naturelle de galerie forestière, constituant un site d'une grande valeur naturelle et paysagère. Face au point de confluence du Corbones se trouvent trois moulins à farine d'origine arabe, appelés moulins de La Aceña, qui ont fonctionné jusqu'au XXe siècle.

L'accès est libre. En venant de la route A-436, dans la zone urbaine d'Alcolea del Río, nous arrivons à la rue Maestro Braulio Sánchez Nieves, puis en empruntant cette rue jusqu'à la rue de Córdoba, nous prenons à droite la rue Manuel Navarro, qui débouche sur la rue Betis, laquelle mène à la rivière Guadalquivir. Depuis cette rive, vous pourrez voir le point de confluence de la rivière Corbones. Il est également possible d'accéder par la route SE-4104 qui mène directement à la rue Betis.

Catégorie
Autres
Superficie
762.79 Ha
Téléchargements

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.