Alcalá de Guadaíra_PuenteDragón

Séville te fais tomber amoureux

La construction de l'église du couvent de San Agustín, fondée par le quatrième comte d'Ureña, a commencé à la fin du XVIe siècle et s'est poursuivie au siècle suivant. Le retable principal, où est installée Notre-Dame de l’Espérance de Remesal, est l'œuvre de Jerónimo Balbás. À noter également la présence d'une Vierge enceinte.

Construite en 1541, Juan Téllez Girón a fondé le couvent franciscain du Corpus Christi, qui est encore largement conservé aujourd'hui.

Son nom officiel est celui de « Convento de Nuestra Señora de la Candelaria », mais il est également connu sous les noms de « Convento de San Francisco » et de « Convento de la Victoria ». Il fut fondé le 1er février 1555 par Juan Téllez Girón, IVe comte d’Ureña. 

Sa situation privilégiée, dominant les vastes territoires du Nord qui dessinent les contours de la campagne, a favorisé l’implantation de peuplements dès les premiers temps. Le château fut tout d’abord un bastion défensif des Ibéro-Turdétans, vers le Ve siècle avant J.-C., et devint une tour de guet 200 ans plus tard, avec les Carthaginois.

Bâtiment du XVIe siècle, actuellement occupé par les carmélites déchaussées. D’après la tradition, l'église San Pedro aurait été fondée par Pedro Téllez Girón pour accueillir la sépulture de ses domestiques.

En raison de ses caractéristiques, l’église paroissiale de Nuestra Señora de las Virtudes est un exemple clair de l’évolution historique de La Puebla de Cazalla, puisque son origine remonte au XVIe siècle, lorsque Juan Téllez de Girón, duc d’Osuna, ordonna sa construction à ce titre, lorsque la forteresse et le château de Cazalla passèrent dans le domaine de la maison ducale d’Osuna et qu’il dé

Elle date du milieu du XVIIe siècle, car le titre de San Marcos est clairement lié aux dévotions du IVe comte d'Ureña, Don Juan Téllez Girón (1624-1656).