Écija Iglesia de los Descalzos

Séville, belle et diverse

Ethnologique

Sur une colline surplombant le Guadalquivir, Blas Infante conçut et construisit sa propre maison en 1931. Il y vécut avec sa famille jusqu’à son arrestation en 1936.

Le musée archéologique et ethnographique de La Puebla de Cazalla est situé dans l’Hacienda la Fuenlonguilla. Il s’agit d’un moulin à huile typique qui a fonctionné du XIXe au XXe siècle. Son plan est presque carré, bien qu’il faille distinguer deux parties.

Conçu comme un grand centre d'expositions et d'autres expressions artistiques, avec des salles d’exposition permanente sur l'histoire d'Alcalá et des expositions temporaires qui nous donnent un aperçu du panorama contemporain des arts plastiques.

Le musée des arts et coutumes populaires de Séville, créé en 1972 est un musée dédié au patrimoine ethnologique andalou, à la fois matériel et immatériel, dans lequel sont exposés des objets et des ustensiles qui témoignent des coutumes, des savoirs et des modes de vie typiques de la culture traditionnelle de la région.

La Casa de la Sierra, où se trouvent l’office de tourisme municipal et le musée ethnologique, est un bâtiment emblématique de Castilblanco de los Arroyos, construit en 1923 par Rafael Amorín Lazo et qui appartenait à une famille puissante de l’époque.

Ce musée est un lieu de référence en matière d’éducation, de diffusion et de recherche sur l’histoire contemporaine de l’Andalousie. Il abrite les symboles de l’autonomie parmi lesquels la maison de Blas Infante, et il veille à la conservation et à la valorisation de son patrimoine intellectuel et humain unique.

Cette institution muséale propose un discours anthropologique sur l’histoire de la commune à travers l’exposition d’une variété d’objets archéologiques. Les « archéodromes » sont deux espaces très attrayants, où se déroulent des activités de reconstruction historique et d’archéologie expérimentale.