Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église Los Sagrados Corazones

111
0

Cette église appartenant à un couvent franciscain a été construite dans la première moitié du XVIIe siècle. Elle est parvenue à nos jours très transformée du fait de ses nombreuses rénovations.

Son plan en croix latine est réparti en quatre sections avec un transept et une chapelle principale carrée. Le plafond est formé par des voûtes en berceau avec arcs-doubleaux et lunettes, à l’exception du transept qui est couvert d’une voûte semi-sphérique sur pendentifs décorés de motifs végétaux encadrant les blasons des nobles. Le portail à linteau situé sur la façade de l’église est surplombé d’une tour avec un simple clocher couvert par une flèche pyramidale.

L’église abrite un remarquable retable des « saints Jean » (saint Jean Baptiste et saint Jean l’Évangéliste) réalisé à l’origine pour l’église San Juan de la Palma à Séville par Miguel Cano en 1634, un architecte et monteur spécialisé dans les retables. Les sculptures sont de son fils Alonso Cano et les toiles du peintre de l’école sévillane Juan del Castillo (1590-1657). Achevé en 1638, il est l’un des plus importants retables de Séville.

Il abrite cinq grandes peintures, trois dédiées à saint Jean Baptiste et deux à saint Jean l’Évangéliste. La niche centrale était auparavant dédiée à une statue de saint Jean Baptiste réalisée par Alonso Cano qui se trouve actuellement dans la collection Güel à Barcelone. En 1710, ce retable a été déplacé dans l’église du couvent de San Juan à San Juan de Aznalfarache. Au sommet du retable se trouve un crucifix du XVIe siècle possédant des caractéristiques nordiques qui faisait probablement partie d’un calvaire. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.