Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

La Fuente Vieja

180
1

L’existence de cette ancienne fontaine est documentée depuis le début du XVIIe siècle, mais il est possible qu’elle soit antérieure à cette date, car elle est probablement liée à la fondation de La Puebla de Cazalla en tant que ville.

Son eau jaillit en abondance et son débit ne subit pratiquement aucune diminution appréciable, même pendant les pires années de sécheresse. Elle est saumâtre, peut-être en raison de sa provenance de nappes phréatiques où le gypse est présent en grandes quantités. L’eau de cette fontaine est donc impropre à la consommation humaine, mais elle convient aux chevaux et au bétail, qui y faisaient une halte obligatoire lorsqu’ils partaient le matin à la campagne et l’après-midi lorsqu’ils rentraient assoiffés. 

Sa construction actuelle est en briques pleines, et a entre 20 et 30 ans suite à une intervention municipale qui visait à intégrer la fontaine et ses environs dans le paysage urbain.

La Fuente Vieja se trouvait traditionnellement dans le limes (frontière), dans un espace ambigu qui n’est ni la ville, ni le champ malgré qu’il conserve certains de ses attributs. Il s’agit d’un espace urbain, mais c’est aussi un espace symbolique qui bénéficie à la fois du chaos de la nature et de l’ordre introduit par la ville. Il a même été, littéralement, une zone de pénombre (à peine éclairée par les bougies des gitans). Pour beaucoup, c’est la frontière qui sauve la ville de la menace extérieure. D’après les légendes, dans les dures nuits d’hiver, les loups s’aventuraient dans ses environs à la recherche de proies sans aller au-delà.

De nos jours, la zone a été réaménagée et la différence saute aux yeux : éclairage par spots, trottoirs, ciment, pavés et panneaux de signalisation ont remplacé les gitans qui s’y étaient installés.

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.