turismo activo

Tourisme actif

Mettez-vous à l'épreuve dans un environnement naturel unique

Routes des Églises : Nicolás P. Las Navas d la Concepc.

43
3

San Nicolás del Puerto

San Nicolás del Puerto est un petit village mais il est doté d’une grande et longue histoire. Les premières civilisations (on pense qu’il y a eu des colonies celtes) ont cédé la place face à l'expansion de l’Empire romain. Les latins ont laissé ici d’importants vestiges, dont le plus grand est le pont de pierre sur le fleuve Galindón, bien que son apparence actuelle soit due à des modifications médiévales. Des siècles plus tard, à l’époque islamique, la population prend une importance particulière, surtout grâce à l’exploitation de ses célèbres mines d’argent.

Son organisation autour de la Rivera del Huéznar a fortement influencé son développement. De nos jours, elle possède la seule et unique plage fluviale de la province de Séville qui, avec d’autres infrastructures (comme les aires de loisirs duNacimiento del Huéznar et du Martinete), agrémentent la vie dans ce village au printemps et en été. 

En dehors du village, sur une colline, nous trouvons sur l’église de San Diego. Construit au XVe siècle, il s’agit d’un bâtiment de style mudéjar populaire avec une toiture en bois. À l’intérieur on y trouve une image de san Diego, œuvre de Castillo lastrucci datant du XXe siècle. Nous pouvons nous y rendre en prenant la route dans le prolongement de la Calle Calvario.

L’étape commence à l’endroit où naît la rivière Huéznar, en direction de deux des ressources touristiques les plus importantes de la comarque : la Voie verte de la Sierra Norte de Sevilla, que nous emprunterons sur quelques kilomètres et le Monument natural Cerro del Hierro, que nous allons contourner par derrière et qu’il est possible de visiter.

La Voie verte est une voie ferrée qui reliait la ligne Séville - Zafra aux mines du Cerro del Hierroqui servait à transporter le minerai extrait. Ces dernières années il a été aménagé pour des fins ludiques et touristiques. La présence de fer a été l’origine de l’exploitation minière de cette colline, exploitation qui a duré de l’époque romaine jusqu’au siècle dernier et qui a laissé la trace d’un paysage unique en termes de formes et de couleurs où des aiguilles de roche, des couloirs et des lapis de roche calcaire forment ces spectaculaires formations karstiques.

Las Navas de la Concepción

Une fois passé le Cerro del Hierro, nous abandonnons le Camino de Mojón Blanco pour tourner à gauche sur le Camino Real del Robledo à Séville par lequel nous allons parcourir un petit bout de chemin. Nous commençons une longue et parfois raide descente au milieu de paysages typiques de la garrigue méditerranéenne, des taillis et de raides prairies autour du ruisseau de los Chorreros. Nous chercherons la Rivera de Ciudadeja pour suivre son lit sur quelques centaines de mètres en faisant toujours attention jusqu’à arriver à l’église de Belén qui se trouve dans un endroit idyllique. Après avoir admiré le paysage, nous remonterons par le sentier de l’église puis nous redescendions et nous attaquerons les derniers mètres qui nous rapprocheront de Las Navas de la Concepción. Dans ce petit mais joli village nous pourrons prendre une pause bien méritée, après avoir réalisé la première étape exigeante du parcours.
 

URL Livre de route
Tracé
Difficulté
Longueur
25.80Km
Étiquettes
[]

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.