Écija Iglesia de los Descalzos

Séville, belle et diverse

C'est parmi les étals de légumes, poisson et viande, et au milieu des effluves d'épices et de l'agréable parfum des fruits que la Casa La Teatro a vu le jour le 18 mai 2012 au cœur du marché de Triana. Trois mètres de scène et 28 fauteuils suffisent pour accueillir une grande variété de spectacles dont le dénominateur commun est la qualité et les prix très populaires.

Un lieu unique pour profiter du meilleur du flamenco en direct, au cœur du quartier de Triana. Ce local vous fera vibrer au son de la rumba et de la sévillane le week-end, les après-midis et en soirée, dans la meilleure atmosphère de Séville.

Héritier du fondateur de l'orfèvrerie (orfebrería), Ramón León a commencé à travailler comme apprenti à l'âge de 10 ans. Au début des années 1980, il devient indépendant et crée son atelier à Triana, débutant son métier d'orfèvre en solitaire.

De l'autre côté du fleuve, face au monument à la Tolérance d'Eduardo Chillida, au cœur du quartier de Triana, se trouve le Centre thématique de la tolérance du château de San Jorge sur l'oppression religieuse, sociale et culturelle exercée par le Tribunal de l'Inquisition, établie à Séville par les Rois catholiques.

Le Centre de la céramique de Triana (CCT) est la concrétisation d'un projet municipal conçu dans le but de préserver la mémoire de l'une des dernières fabriques de céramique encore actives dans la ville de Séville jusqu'à très récemment.

La raison pour laquelle il porte le nom de la reine d'Espagne Isabel II est précisément parce qu'il a été construit sous son règne, et plus spécifiquement inauguré en février 1852. Les ingénieurs français Steinacher et Bernadet ont été chargés de sa conception, en prenant comme modèle le pont du Carrousel de Paris, aujourd'hui disparu.

La chapelle de los Marineros (chapelle des marins) est un bâtiment de culte catholique situé rue Pureza, dans le quartier de Triana. C'est le siège de la confrérie de la Esperanza (de l'espérance) de Triana.