Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Le Real Alcázar de Sevilla, est un ensemble de bâtiments palatiaux, situés dans la ville de Séville, dont la construction a commencé à la fin du Moyen-âge et où se superposent plusieurs styles tels que l’art islamique de ses premiers habitants, le mudéjar et le gothique de la période qui a suivi la conquête de la ville par les troupes castillanes et enfin les styles Renaissance et baroque des r

Il s'agit d'un ancien ermitage chrétien qui, à l'origine, pourrait être une mosquée arabe dont le mihrab serait conservé.  Des travaux de restauration y ont été effectués, après qu'il ait cessé de servir d'entrepôt pénitentiaire.  

L'origine de l'Alcazar royal remonte à l'évolution de l'ancienne Hispalis romaine au haut Moyen Âge, lorsque la ville a été rebaptisée Ixbilia. Et plus concrètement au début du Xe siècle, à l'époque où le calife de Cordoue Abderrahmán III an-Násir ordonna, en 913, la construction d'une nouvelle enceinte gouvernementale, le Dar al-Imara, sur le flanc sud de la ville.

Le gisement archéologique situé sur l'ancienne place d’armes de l’Alcazar royal dit « El Picadero », occupe la partie la plus élevée de la ville. On peut y voir des vestiges turdétans et romains et des pans de la muraille d’un château musulman qui permettent de constater les niveaux d’occupation d’Écija depuis sa fondation, vers le VIIIe siècle av. J.-C. Jusqu’à aujourd’hui.

La Plaza de España, le « Salon » populaire, se trouve à proximité du forum d’Astigi, l’ancienne ville romaine, où l’on peut voir encore aujourd’hui de magnifiques mosaïques. C’est le cœur de la ville, le centre historique, social et ludique des habitants d’Écija, sans doute depuis le XVe siècle.

La Tour de l'Or (Torre del Oro) est une tour défensive du XIIIe siècle, de laquelle partait une épaisse chaîne qui s'étendait jusqu'à l'autre rive du fleuve, pour empêcher le passage des navires ennemis.

La première phase de construction du Metropol Parasol a mis au jour des vestiges d'une grande partie de la période romaine, de Tibère (vers 30 après J.-C.) jusqu'au Vie siècle, ainsi qu'une maison islamique almohade des XIIe et XIIIe siècles.