Osuna Colegiata

Séville, belle et diverse

Remémorer les traces de Cervantes dans la province de Séville est une excellente opportunité pour découvrir la richesse patrimoniale des villages sévillans, qu’il visita en tant qu’officier du Roi et de son trésor royal. Tout un trésor qui est resté perpétué dans plusieurs de ses écrits. 

Elle est située rue Sierpes et son origine remonte au Repartimiento (la répartition des propriétés et terres reprises aux musulmans) de Séville après la reconquête de la ville par Ferdinand III au XIIIe siècle. À l'emplacement actuel de la taverne Entrecárceles se trouvaient des cellules de la prison où Miguel de Cervantes a passé quelque temps.

Le monument Cervantes de Mairena del Alcor est une œuvre sculpturale qui se situe sur la place Miguel de Cervantes, au pied de la rue du même nom de cette localité.

Ce monument est levé sur cette place en 1961, en l’honneur du célèbre écrivain espagnol Miguel de Cervantes, qui a cité le nom de la localité dans un court paragraphe de son œuvre Le colloque des chiens.

Son existence remonte à la seconde moitié du XVIe siècle. Elle se trouvait devant la porte d'Écija. Au début du XVIIe siècle, elle s'appelait Plaza de la Feria. Aujourd'hui, après plusieurs modifications, elle reçoit le nom d'un des plus grands écrivains espagnols.

Également connue sous le nom de Plaza Cardenal Spínola. 

L’auteur de ces figures de Cervantes et de deux jeunes filles en bas-relief sur une magnifique pyramide est le sculpteur Manuel Castaño Beza. Cette sculpture commémore le séjour de Miguel de Cervantes à Castilblanco alors qu’il se dirigeait vers l’Estrémadure pour remplir sa fonction de receveur royal des impôts.