Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Jardin de Jean Claude Nicolas Forestier

517
0

Ces jardins sont situés dans le Palacio de los Guzmanes, un bâtiment historique et artistique, construit entre le XVIIe et le XXe siècles, accueillant actuellement la résidence universitaire du Buen Aire. 

Le jardin de Castilleja de Guzmán est l’une des dernières créations de l’ingénieur français Jean Claude Nicolas Forestier, artiste et architecte paysagiste, expert en botanique, sylviculture, et grand créateur de jardins. Il a notamment créé les jardins du Parc Maria Luisa à Séville. Situés au cœur de l’Aljarafe dans la province de Séville, le jardin de Castilleja a été rénové entre 1920 et 1928 avec une extraordinaire sensibilité à l’initiative du IVe comte de Castilleja de Guzmán, Joaquín Rodríguez de Rivas y de la Gándara.
Forestier a séjourné au Palacio de los Guzmanes où il a pu se consacrer pleinement à son œuvre.
Vous pourrez déambuler parmi les chênes et les lauriers, sans oublier les fontaines allégoriques et leurs visages, le petit labyrinthe de thuyas, les belvédères, les aires de pique-nique, les pergolas, les orangers, les ficus et leurs racines qui sortent de terre, et bien d’autres espaces romantiques.

Forestier qui était un amoureux des paysages et de l’histoire de Séville a été le créateur d’un nouveau style de jardin avec une série d’éléments qu’il considérait comme indispensables à sa conception du jardin moderne. Parmi ses dernières créations, l’une des plus remarquables est un jardin nommé jardin néo-arabe selon certains, néo-sévillan selon d’autres, ou encore jardin méditerranéen.

Aujourd’hui, ces jardins ont été classés au Catalogue général du patrimoine historique andalou et déclarés bien d’intérêt culturel (BIC) dans la catégorie monument.

Horaires

Horaires de visite : Des visites guidées du jardin sont organisées en semaine sur réservation, et le samedi à 11h, 12h et 13h.

Téléphone : +34 955 727 000
 

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.