Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Monastère de la Cartuja

946
0

La Cartuja de Cazalla, dédiée à l’Immaculée Conception, se trouve dans un lieu idyllique chargé d’histoire, entouré de forêts, d’une source inépuisable et de vues époustouflantes. Il y a des vestiges celtes, phéniciens, romains, musulmans et chrétiens. Il semblerait que les premiers à s’installer sur ce site furent les Phéniciens qui créèrent la Route de l’Argent et qui exploitèrent les mines du Cerro del Hierro.

Le VIIIe siècle est marqué par l'arrivée des Fihrides du Maroc qui construisirent le complexe dit El Castillejo, une mosquée, le plus grand moulin à huile qui existait en Andalousie et un moulin à farine. Aujourd’hui on peut voir les vestiges de toutes ces constructions. On sait que, après le départ des musulmans au XIVe siècle, Pierre Ier de Castille dit le Cruel, logeait à El Castillejo et chassait des ours avec le Prince de Galles, dit le Prince Noir.

Entre 1417 et 1420, le frère Lope de Olmedo construisit le monastère de San Jerónimo de Acela sur le site et, en 1476, les moines de l’Ordre des Chartreux prirent la relève de ceux de l’Ordre de saint Jérôme dans le monastère. Les moines accueillaient les pèlerins qui faisaient le Chemin de Saint-Jacques dans la Casa del Peregrino et se consacraient au labourage des terres. Ils introduisirent leurs techniques d’élaboration de liqueurs qui permettent d’obtenir la liqueur de Cazalla, connue dans le monde entier. 

En 1836, les moines furent expulsés de la Cartuja en raison du désamortissement de Mendizábal et le monastère tomba en ruine jusqu’à ce qu’en 1973 l’Anglais Alexander Harrington l'acheta et le vendit à Carmen Ladrón de Guevara qui vit son potentiel et entreprit un grand travail de restauration qui lui valut le prix Europa Nostra en 1986. Les propriétaires actuels, La Cartuja de Cazalla S.L., achetèrent le monument en 1995 et continuèrent son réaménagement général.

Ainsi, l’ancien monastère est aujourd’hui un hospice et un centre de culture contemporaine. En tant que centre de culture contemporaine, il accueille une exposition permanente composée de plus de 100 œuvres réparties dans le cloître central et dans les différentes pièces. On trouve également dans les jardins des œuvres de céramique et des peintures d’artistes contemporains. Ce site fut déclaré monument d’intérêt culturel en 1996.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.