ROCÍO-El Viso del Alcor

Séville te fais tomber amoureux

Cette église est située à côté des vestiges des murailles de Séville et de l'Arc de La Macarena, l'une de ses portes d'entrée.

L'édifice Coliseo (Colisée) de Séville, de style clairement régionaliste est l'un des exemples les plus représentatifs de cette tendance et fait partie des aménagements urbains menés dans la ville à partir de 1911 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Comme d'autres églises paroissiales sévillanes, son origine remonte à la reconquête de la ville. Elle est située sur le site d'un ancien temple romain, sur lequel fut construite une église wisigoth et plus tard une mosquée. Elle appartient au type d'église gothique-mudéjar, bien qu'elle ait été modifiée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

L’église Santa María la Mayor est de style mudéjar et a été construite au XIIIe siècle, puis agrandie aux XVIe et XVIIe siècles. Elle se compose de trois nefs couvertes de toits mudéjars typiques de l’Aljarafe et séparées par des arcs en fer à cheval qui reposent sur des piliers et quatre colonnes jumelées.

Il s’agit de la plus ancienne église de Sanlúcar la Mayor. Située en périphérie de la ville face à la falaise qui surplombe la rivière Guadiamar, on la voit de loin. Elle se distingue par ses toits à pignons placés sur un promontoire gothique crénelé, mais son aspect architectural le plus remarquable réside dans sa tour terminée par une flèche.

Bâtiment déclaré d'intérêt culturel. Il correspond au style baroque dans son moment de transition vers le néoclassicisme. Elle a été construite à partir de 1780 sur une ancienne église de style mudéjar qui a dû être démolie à la suite des dommages subis par le tremblement de terre de Lisbonne (1755). Sa construction a été achevée en 1801.

Le château de Toledillo est une construction défensive de la période musulmane. R. Fernández González situe chronologiquement cette forteresse dans l'émirat omeyyade, et elle continuera à être agrandie pendant la période du califat, étant reconstruite aux XIe et XIIe siècles face à la poussée chrétienne du nord.