Alcalá de Guadaíra_PuenteDragón

Séville te fais tomber amoureux

Cette église est située à côté des vestiges des murailles de Séville et de l'Arc de La Macarena, l'une de ses portes d'entrée.

L'édifice Coliseo (Colisée) de Séville, de style clairement régionaliste est l'un des exemples les plus représentatifs de cette tendance et fait partie des aménagements urbains menés dans la ville à partir de 1911 à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929.

Il s’agit de la plus ancienne église de Sanlúcar la Mayor. Située en périphérie de la ville face à la falaise qui surplombe la rivière Guadiamar, on la voit de loin. Elle se distingue par ses toits à pignons placés sur un promontoire gothique crénelé, mais son aspect architectural le plus remarquable réside dans sa tour terminée par une flèche.

Le château de Toledillo est une construction défensive de la période musulmane. R. Fernández González situe chronologiquement cette forteresse dans l'émirat omeyyade, et elle continuera à être agrandie pendant la période du califat, étant reconstruite aux XIe et XIIe siècles face à la poussée chrétienne du nord.

Le château de Peñaflor est une construction défensive sous médiévale qui dans ses structures conservées obéit aux époques musulmane et chrétienne (il est catalogué comme de construction almohade, au XIIe siècle), bien que le potentiel du gisement et la céramique de surface ne témoignent de l'existence d'un bâtiment fortifié dans le lieu d'époques précédentes

Construite en 1541, Juan Téllez Girón a fondé le couvent franciscain du Corpus Christi, qui est encore largement conservé aujourd'hui.

L'église San Juan Bautista fut fondée après la conquête chrétienne de Marchena, liée à la présence de l'ordre de Saint-Jean dans la ville, documentée au XIIIe siècle. De cette époque primitive, il ne reste que la chapelle située sous la tour.