Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Tour des Herberos

293
2

Il s'agit d'un tour de guet almohade intégrée aux défenses de Séville. Elle est perchée sur un monticule de la ville ibéro-romaine d'Orippo et ses fondations sont construites en pierres de taille extraites des ruines romaines.

Elle fut construite au sommet d'une petite colline de 12 m. Cette ancienne tour de guet est aujourd'hui dans un état de ruine extrême, dépourvue notamment de tout le mur nord-ouest. Construite sur une fondation en pierres de taille, vraisemblablement extraites des ruines romaines environnantes, ses murs sont en pisé et brique dans les angles, les voûtes et les escaliers. De plan carré (7,30 m), elle est orientée vers les points cardinaux par les angles, et sa partie inférieure est massive jusqu'à 3,80 m. À cette hauteur, une porte de 1,70 m donne côté sud-ouest, permettant d'accéder au rez-de-chaussée de la tour par une échelle retirée après avoir été utilisée, comme c'est souvent le cas dans les tours de ce type.

Cette tour avait principalement une fonction militaire et servait à surveiller le nombre de navires qui s'approchaient d'un côté ou de l'autre du fleuve Guadalquivir, car elle était située à l'extrémité de la partie orientale du lobe du méandre que le fleuve formait à cet endroit (méandre de la Merlina, disparu à la suite d'une coupe réalisée en 1795). En raison de cette situation à un point aussi stratégique, il semble qu'elle aurait aussi pu être utilisée comme phare pour les bateaux qui naviguaient sur le fleuve Guadalquivir, car dans cette zone en particulier, le lit de la rivière présentait des bancs de sable dangereux sur lesquels les navires pouvaient s'échouer.

À l'intérieur, elle est composée de plusieurs sections superposées et recouvertes d'une voûte biaise, dont les piédroits sont visibles dans les murs restés debout, ainsi que les vestiges de l'escalier qui, encastré dans le mur nord-ouest, menait du deuxième étage, à la terrasse, dont il reste une partie du parapet, mais sans aucune trace de créneaux, en raison du mauvais état de conservation de cette partie de la tour.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.