Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Musée des Beaux-Arts

221
1

Fondé en tant que « musée des peintures » en 1835, il a ouvert ses portes au public en 1841 avec des œuvres provenant de couvents et monastères confisqués lors du désamortissement (processus historico-économique consistant à mettre aux enchères et redistribuer les biens appartenant à l'Église et à la noblesse), occupant le site de l'ancien couvent de La Merced Calzada, fondé par San Pedro Nolasco après la conquête de Séville en 1248.

Les collections reflètent sa trajectoire historique : biens ecclésiastiques confisqués, dons de collections privées constituées au XIXe et au début du XXe siècle, et acquisitions des administrations publiques au cours des dernières décennies.

La peinture sévillane et son histoire, notamment des œuvres du XVIIe siècle est le thème principal du musée, bien qu'il présente des collections très diverses (peinture, sculpture, céramique, pièces d'orfèvrerie, mobilier, etc.).

Ce musée est une référence absolue du baroque sévillan : Murillo, Zurbarán, Valdés Leal, entre autres. La qualité des œuvres qu'il présente dans ses 14 salles d'exposition, en fait l'une des meilleures galeries d'art d'Espagne.

Le bâtiment, structuré autour de trois patios et d'un grand escalier, doit sa configuration actuelle aux transformations réalisées depuis le début du XVIIe siècle. Juan de Oviedo y de la Bandera a présenté son projet de construction en 1603, qui a commencé avec la démolition de l'ancien édifice mudéjar. Le temple a été achevé en 1612, et près d'un siècle et demi plus tard le reste de l'édifice, donnant un bel ouvrage représentatif du maniérisme andalou.

Catégorie

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.